Focus on.... KLEVENER DE HEILIGENSTEIN

11/08/2016 02:03

La situation en coteaux du village de Heiligenstein se prêtait depuis toujours à la culture de la vigne, mais cette vocation s'épanouit véritablement au 18ème siècle, date à laquelle fut introduit un nouveau cépage lors de l'agrandissement de l'aire viticole. C'est en effet après un long procès opposant Heiligenstein - ardemment défendu par Ehrhard Wantz le bourgmestre de l’époque - et les trois villages voisins sur l'appartenance des terrains dits "Auboden", que le conseil des Echevins de Strasbourg autorisa Heiligenstein à planter, en 1742, du Klevener sur ses propres terres. L’aire de production est délimitée au lieu-dit "Au" situé autour du village de Heiligenstein, géologiquement constitué de masses de galets, de sable et d’argile, orienté Sud/Sud-est avec une altitude se situant entre 200 et 300 mètres. Cette terre argilo-siliceuse, sèche et assez pauvre limite naturellement le rendement du Klevener.

Ce nouveau cépage, intelligemment expérimenté sur place par nos ancêtres aussi obstinés que travailleurs, eut un tel succès qu'à peine onze ans plus tard, en 1753, une autre tranche du terrain "Auboden" fut allouée aux viticulteurs par le Conseil Souverain d'Alsace résidant à Strasbourg.

Méconnu du grand public, le Klevener est un des plus anciens cépages d'Alsace. Son petit rendement l’a presque fait disparaitre car en 1970 il ne restait seulement que 3 hectares en production. Heureusement, son passage en AOC en 1997 l’a sauvé et de nombreux restaurants gastronomiques le proposent aujourd’hui sur leur carte pour le plus grand plaisir des connaisseurs.

C’est un vin blanc issu d'un cépage rare, le Savagnin Rose, ou Traminer qui, jusqu’à la fin du XIXème siècle, était largement présent en Alsace sur l’ensemble du vignoble. Vers 1850, il a été supplanté par le Gewurztraminer, un cousin du Traminer avec ses aromes caractéristiques de rose et de litchi, était réputé comme plus gouteux et plus épicé (Gewurtz voulant dire « épices » en Allemand). Seul le secteur de Heiligenstein a conservé le raisin Traminer dont est issu le Klevener de Heiligenstein, ce qui en fait une exception en Alsace qui ne compte généralement que des vins de cépages. Considéré comme le 8eme cépage alsacien, le Traminer est donc cultivé dans une zone très délimitée représentant 40 hectares seulement, sur les hauteurs de Heiligenstein.

Ce vin se distingue par sa grande finesse et son élégance. Le Klevener est assez velouté et exhale une palette aromatique très complexe (pomme, agrume, noix, amande amère, herbe fraîche...). Encore plus étonnant, les touches minérales qu’il peut comporter (pierre à fusil, calcaire) et les arômes beurrés, de miel, ou d'épices. Il est assez rond en bouche, tendre, fruité mais il gagne en bouquet d'année en année. Son arôme charnel et discret, son caractère flatteur et particulier, qui lui confèrent un fruité spécial, en font un vin rare et recherché.

Ses reflets dorés et son goût si particulier savent convaincre et charmer les connaisseurs. La fin de bouche, intense et persistante, invite à l’associer à des moments gourmands.

En gastronomie, il est facilement admis de faire un repas uniquement au Klevener, en réservant pour le dessert un millésime d’une année exceptionnelle, dont le bouquet se sera développé avec l’âge. De l’apéritif au dessert, en passant par les poissons, les plats exotiques et les fromages, le Klevener de Heiligenstein est un vin de connaisseurs.

Mais, n’oubliez pas, vous ne trouverez ce vin qu’autour de la bourgade de Heiligenstein, située entre Barr et Obernai (au Sud de Strasbourg). Alors, si vous voulez aussi appartenir au cercle très privé des initiés, venez visiter l’Alsace, arrêtez vous au Domaine SEILLY…et dégustez… un voyage des sens que vous ne regretterez pas !

Vous l’aurez compris, le Klevener de Heiligenstein est un vin rare à découvrir, redécouvrir et à faire découvrir…